Texte de Paramahansa Yogananda sur la Conscience christique

de Paramahansa Yogananda

Back to Schedule
Donate

Message à tous les étudiants et amis de la Self-Realization Fellowship, écrit en 1935 en Inde, peu après son voyage en terre sainte

De Jérusalem et de l’Inde, conforté par la perception des grands Êtres, je vous adresse un nouveau message de l’Esprit. Bénie soit mon âme pour être ainsi un instrument du Divin !

La plume des pensées écrit sur la page sombre de l’éther et révèle la Vérité invisible de l’Esprit ; de même, ma plume à réservoir révèle les pensées invisibles. Ainsi sur cette page, je peins Dieu – avec de l’encre, des pensées et la réalisation du Soi – afin que tous puissent percevoir Sa gloire.

Tout comme la Vérité surgit par la fenêtre des pensées et des mots, Dieu Se manifeste à travers l’Intelligence christique et la création vibratoire. Lorsque les perles des nations ne sont pas liées entre elles par le fil de la perception universelle de la Conscience christique et de la Paix christique, elles se séparent et se dispersent en heurtant les rochers de l’égoïsme. Le Christ de Noël doit être célébré dans un amour partagé par tous les hommes de toutes les races.

Je prie pour que le Christ naisse dans le berceau d’une nouvelle compréhension universelle ; pour que dans la nuit noire de la guerre, l’étoile de l’Amour du Christ puisse éclairer un nouveau monde uni. Je prie pour que le Christ naisse dans toutes les nations en tant qu’amour de l’unité, en tous les hommes en tant qu’ambition spirituelle, dans les vrais amis en tant qu’Ami divin, dans les étudiants de cette voie spirituelle en tant que réalisation du Soi et dans tous les fidèles fervents en tant que Joie toujours nouvelle et éternelle et Sagesse perpétuelle.

Les possessions liées au monde terrestre, tout comme la gloire, ne durent qu’un temps, mais les possessions liées à Dieu durent pour l’éternité et sont d’une utilité suprême. Pourquoi adorer le confort matériel sur l’autel de l’éphémère ? Apprenez à adorer le confort spirituel dans le temple de l’indestructibilité. La meilleure façon de convertir les nombreuses possessions terrestres en trésor céleste impérissable est de les utiliser dans un esprit de service spirituel. Le Christ doit être vécu pour être connu. Dans toutes les bonnes actions, dans chaque service rendu sur le plan matériel ou spirituel, et dans la crèche de la méditation, le Christ cosmique immortel naît à nouveau.

Personne ne peut connaître le Christ en lisant des livres sur la théologie ; nous devons sentir sa présence dans l’écrin de la méditation profonde. Dans le berceau des pensées absorbées dans la méditation, tressé avec les tendres brindilles de la dévotion, le Christ nouveau-né repose, bercé par le roucoulement de la colombe de la paix intérieure.

Au cours de ces vingt derniers siècles, Noël a été célébré 1935 fois – pourtant, combien rares sont ceux qui ont compris la véritable signification de la naissance de Jésus ! Chaque année, Dieu et les anges commémorent cette fête avec des célébrations célestes, pour le bien de tous les êtres. Que chacun de vous, en méditant profondément les semaines précédentes, prépare sa conscience à célébrer le Noël qui approche. L’arrivée de la Conscience christique nouvellement née dans le hameau de votre méditation sera incroyablement fascinante, édifiante et épanouissante pour votre âme. Préparez-vous à recevoir le Christ en décorant l’arbre de Noël spinal * de votre conscience plongée dans la méditation avec les nombreuses et nouvelles perceptions du Christ divin, avec les étoiles éternellement scintillantes de la sagesse et avec les fleurs de lotus de l’amour divin. Au pied de cet arbre de Noël intérieur, déposez tous vos désirs matériels pour qu’ils soient offerts une fois pour toutes à la Joie christique qui est en vous.

Alors, en s’éveillant le matin de Noël, le Christ s’approchera de l’arbre de Noël de votre conscience pour recevoir les présents que vous aurez accrochés à ses nombreuses branches, et pour vous offrir en retour ses dons impérissables que sont l’Omniprésence, l’Omniscience, l’Amour divin, la Lumière cosmique, l’Éveil éternel et la Joie toujours nouvelle, attachés avec les rubans dorés de l’éternité.

flower

* En référence aux sept centres cérébraux-spinaux d’intelligence et d’énergie spirituelles présents en l’homme et qui se manifestent en tant que lumières dans la vision intérieure des fidèles qui méditent profondément. Dans les Écritures de l’Inde, ces centres sont souvent décrits comme des « lotus » ; dans le livre de l’Apocalypse, saint Jean, faisant allusion à leurs rayons lumineux, en parle comme étant les « sept étoiles ».

Partagez ceci sur