Méditation pour les débutants

Découvrez la paix et la conscience divine qu’apporte la méditation.

Back to Schedule
Donate

    Apprendre à méditer (instructions par vidéo)

    Des instructions personnelles de Paramahansa Yogananda sur la façon de pratiquer la science de la méditation du kriya yoga, tirées des cours qu'il donna pendant plus de trente ans, sont présentées en détail dans les Leçons de la Self-Realization Fellowship.

    En outre, les Leçons fournissent ses conseils et ses techniques pratiques pour atteindre un bien-être physique, mental et spirituel équilibré – la santé, la guérison, le succès et l'harmonie que le yoga prodigue dans tous les aspects de la vie. Ces principes sur l’art de vivre sont un élément absolument essentiel de toute pratique vraiment réussie de la méditation.

    Si vous n'êtes pas encore inscrit aux Leçons, vous trouverez dans ces pages quelques instructions de base sur la façon de méditer que vous pouvez utiliser dès maintenant, afin de commencer à ressentir la paix et la communion avec le Divin que la méditation procure.

    Méditation pour les débutants

    Instructions additionnelles sur les bases de la méditation par Frère Achalananda

    En anglais, sous-titré en français.
    Passez en mode plein écran et cliquez sur l'icône de paramètres pour sélectionner votre langue.

    Comment approfondir vos méditations

    flower

    Méditez avec des membres et des amis de la SRF du monde entier depuis votre domicile.

    Apprenez d’autres techniques de méditation dans les Leçons de Paramahansa Yogananda à étudier à domicile

    Instructions de base

    Apprenez les principes de base d’une méditation pour les débutants tels
    qu’enseignés par Paramahansa Yogananda.

    Priez

    Une fois que vous vous êtes installé dans la posture de méditation, commencez par offrir une prière à Dieu du fond de votre cœur en Lui exprimant votre dévotion et en Lui demandant de bénir votre méditation.

    Tendez et relaxez les muscles afin de supprimer toutes tensions

    • Inspirez, tendez tous les muscles de votre corps en serrant les poings.
    • Relaxez simultanément tous les muscles de votre corps en expirant par la bouche dans une double expiration « ha, haah. »
    • Répétez cet exercice de trois à six fois.

    Puis, oubliez le souffle. Laissez l’air entrer et sortir naturellement, à son propre rythme, comme dans une respiration normale.

    Concentrez toute votre attention sur l’œil spirituel

    En fermant à moitié les yeux (ou en les fermant complètement si cela vous est plus confortable), dirigez votre regard vers le haut en concentrant votre regard et votre attention comme si vous vouliez regarder à travers un point situé entre les sourcils. (Une personne en concentration profonde fronce souvent les sourcils à cet endroit.) Ne louchez pas et ne fatiguez pas vos yeux ; cette façon de regarder vers le haut vient naturellement quand on est détendu et calmement concentré.

    L’important est de fixer toute son attention sur le point situé entre les sourcils. C'est le centre de la Conscience christique, le siège de l'œil unique dont Jésus a parlé : « L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est unique, tout ton corps sera éclairé » (Matthieu 6, 22).

    Lorsque le but de la méditation est atteint, le fidèle réalise que sa conscience se concentre automatiquement sur l'œil spirituel et il fait l’expérience, selon sa capacité spirituelle intérieure, d’un joyeux état d’union divine avec l'Esprit.

    Il faut une grande concentration et beaucoup de calme pour voir l'œil spirituel – un halo doré entourant un cercle bleu au centre duquel palpite une étoile blanche à cinq branches. Ceux qui voient l'œil spirituel devraient s'efforcer d’y pénétrer en approfondissant leur concentration et en priant Dieu avec ferveur. La profondeur de calme et de concentration nécessaire pour accomplir cela se développe naturellement grâce à une pratique constante des techniques scientifiques de concentration et de méditation de la Self-Realization Fellowship [enseignées dans les Leçons de la Self-Realization Fellowship].

    Priez Dieu avec ferveur, dans le langage de votre cœur

    Que vous voyiez la lumière de l’œil spirituel ou non, vous devez cependant continuer à concentrer votre attention sur le centre de la Conscience christique, situé entre les sourcils, en priant Dieu et Ses saints avec ferveur. Invoquez Leur présence et Leurs bénédictions, dans le langage de votre cœur.

    Une pratique recommandée consiste à choisir une affirmation d'une des Leçons de la Self-Realization Fellowship, ou d'un des livres de Paramahansa Yogananda tels que Whispers from Eternity ou Méditations métaphysiques, et de la spiritualiser par votre propre ferveur dévotionnelle.

    Chantez intérieurement pour Dieu et priez-Le en silence tout en maintenant votre attention sur le point situé entre les sourcils, jusqu’à ce que vous ressentiez la réponse de Dieu sous la forme d’une douce paix et d’une joie intérieure.

    Pratique quotidienne comme préparation aux techniques plus avancées

    La période de méditation devrait durer au moins trente minutes le matin et trente minutes le soir. Plus vous resterez assis dans la posture, en appréciant cet état intérieur de calme, plus rapides seront vos progrès spirituels. Conservez dans vos activités quotidiennes le calme que vous avez ressenti dans la méditation ; cette sérénité vous aidera à manifester l’harmonie et le bonheur dans tous les domaines de votre vie

    En pratiquant quotidiennement les instructions précédentes, vous vous préparerez à la pratique des techniques plus avancées de concentration et de méditation données dans les Leçons de la Self-Realization Fellowship. Ces techniques scientifiques vous permettront de plonger encore plus profondément dans le vaste océan de la présence divine. Nous existons tous, à l’instant même, dans cet océan de l’Esprit, mais ce n’est qu’en pratiquant une méditation scientifique de manière fidèle et régulière que nous pouvons percevoir consciemment que nous sommes des âmes individualisées, qui telles des vagues, flottent sur le vaste océan de la béatitude de Dieu.

    Extraits des écrits de Paramahansa Yogananda :

    « En guise de première étape pour entrer dans le royaume de Dieu, le fidèle doit s’asseoir en silence dans la posture de méditation correcte, avec la colonne vertébrale droite, puis contracter et relaxer tous les muscles du corps – car par la relaxation, la conscience se détache des muscles.

    « Le yogi commence par une respiration profonde appropriée, en inspirant tout en contractant l’ensemble des muscles du corps, puis en expirant tout en les relaxant, plusieurs fois de suite. À chaque expiration, on doit chasser toute tension et tout mouvement musculaires, jusqu’à ce que l’on atteigne un état parfait d’immobilité corporelle.

    « Ensuite, au moyen de techniques de concentration, l’agitation de l’esprit disparaît. Dans une immobilité parfaite du corps et de l’esprit, le yogi jouit alors de la paix ineffable de la présence de l’âme.

    « Le corps est le temple de la vie ; l’esprit est le temple de la lumière ; l’âme est le temple de la paix. Plus on pénètre au cœur de l’âme, plus on ressent cette paix ; c’est là la superconscience.

    « Lorsque, par une méditation plus profonde, le fidèle développe sa perception de la paix et sent sa conscience s’étendre avec elle sur l’univers entier, et que tous les êtres et toute la création sont absorbés dans cette paix, alors il pénètre dans la Conscience cosmique. Il ressent cette paix partout – dans les fleurs, dans chaque être humain, dans l’atmosphère. Il perçoit la terre et tous les mondes flottant comme des bulles dans cet océan de paix. »

    — Paramahansa Yogananda, Le Yoga de Jésus

    Instructions 5
    flower

    Apprenez d’autres techniques de méditation dans les Leçons de Paramahansa Yogananda à étudier à domicile

    Préparation de votre espace de méditation

    Trouvez un endroit tranquille et paisible où vous pouvez vous isoler afin de ne pas être dérangé pendant votre méditation. Créez votre propre sanctuaire réservé uniquement à votre pratique de la méditation.

    Asseyez-vous sur une chaise droite, ou les jambes croisées sur une surface ferme, que vous recouvrirez d’une couverture de laine et/ou d’un tissu de soie. Cela permet d’isoler votre siège de l’attraction magnétique produit par les subtils courants terrestres.

    Preparing A Space For Meditation

    Extraits des écrits de Paramahansa Yogananda :

    « De même que le salon éveille la conscience sociale, que la bibliothèque favorise la conscience de la lecture et que la chambre suggère le sommeil, chacun devrait ainsi réserver une pièce, un endroit isolé ou un petit espace fermé et bien aéré pour l’usage exclusif de la méditation silencieuse. Les habitations traditionnelles indiennes ont toujours un tel sanctuaire réservé au culte quotidien.

    « Avoir un sanctuaire dans sa maison est très efficace pour développer sa spiritualité car, contrairement à un lieu de culte public, il se personnalise avec le temps et aussi parce qu’il est accessible aux expressions de dévotion spontanées tout au long de la journée. Les enfants en Inde ne sont pas obligés de fréquenter ce sanctuaire, mais sont poussés à le faire grâce à l’exemple de leurs parents.

    « Dans ces temples familiaux, les familles apprennent à trouver la paix de l’âme cachée derrière le voile du silence. Dans ces lieux, elles pratiquent l’introspection et, dans la prière et la méditation, se rechargent avec la force intérieure de l’âme. Dans la communion divine, elles s’harmonisent avec la sagesse discriminative qui leur permet de gouverner leur vie d’après ce que leur dictent leur conscience et leur bon jugement.

    « La prière intériorisée nous fait prendre conscience que chercher la paix et se mettre au service d’idéaux divins sont les buts de l’existence sans lesquels aucune acquisition matérielle ne saurait nous assurer le bonheur. »

    — Paramahansa Yogananda, The Second Coming of Christ

    flower

    Apprenez d’autres techniques de méditation dans les Leçons de Paramahansa Yogananda à étudier à domicile

    La posture correcte

    Instructions sur la posture à adopter pour une méditation efficace

    Maintenir sa colonne vertébrale droite

    Une des premières conditions requises pour la méditation est d’avoir une posture correcte. La colonne vertébrale doit être droite. Lorsque le disciple cherche à diriger son esprit et sa force vitale vers le haut, à travers l'axe cérébrospinal, jusqu’aux centres de conscience les plus élevés dans le cerveau, il devrait éviter la constriction, ou le pincement, des nerfs de l’épine dorsale causée par une mauvaise posture.

    S’asseoir sur une chaise droite, sans accoudoirs

    Les personnes dont les jambes sont souples préféreront peut-être méditer assises les jambes croisées, sur un coussin à même le sol ou sur un lit ferme.

    Cependant, Paramahansa Yogananda recommandait la posture de méditation suivante :

    Asseyez-vous sur une chaise droite sans accoudoirs, les pieds posés à plat sur le sol. Maintenez la colonne vertébrale droite, l'abdomen rentré, la poitrine bombée, les épaules en arrière, le menton parallèle au sol. Les mains, dont les paumes sont tournées vers le haut, doivent reposer sur les cuisses, à la jonction des cuisses et de la région abdominale afin d’empêcher le corps de se pencher en avant.

    Si vous avez adopté cette posture correcte, le corps est stable mais détendu, et vous pouvez facilement demeurer immobile, sans remuer un muscle.

    Maintenant, fermez les yeux et dirigez doucement votre regard vers le haut, sans forcer, sur le point situé entre les sourcils – siège de la concentration et de l'œil spirituel de perception divine.

    Extraits des écrits de Paramahansa Yogananda :

    « Si le débutant yogi s’assoit sur un sol dur pour méditer, il s’apercevra que ses jambes s’engourdissent petit à petit, en raison de la pression exercée sur la chair et les artères. S’il s’assoit sur un coussin ou un matelas recouvert d’une couverture, à même le sol ou sur un lit dur, il n’éprouvera aucun inconfort au niveau des jambes. L’Occidental, habitué à s’asseoir sur des chaises avec les cuisses à angle droit par rapport au torse, se trouvera plus à l'aise s’il médite sur une chaise recouverte d’une couverture de laine ou d’un tissu de soie descendant jusqu’au sol sous ses pieds. Les yogis occidentaux, en particulier les jeunes, qui peuvent s'accroupir sur le sol comme les Orientaux, verront que leurs genoux sont souples en raison de leur capacité à plier les jambes dans un angle très aigu. Ces yogis peuvent méditer dans la position du lotus ou plus simplement en tailleur.

    « Personne ne devrait tenter de méditer dans la posture du lotus à moins d’être confortable dans cette position. Méditer dans une posture forcée oblige l'esprit à se concentrer sur l’inconfort éprouvé par le corps. La méditation devrait être normalement pratiquée en position assise. Il est évident qu’en prenant une posture debout (sauf si on est avancé), la personne risque de tomber lorsque l'esprit s’intériorise. Le yogi ne devrait pas non plus s’allonger pour méditer, car il pourrait tomber dans un état “coutumier” de somnolence.

    « Une posture corporelle adéquate, celle qui produit le calme dans le corps et dans l'esprit, est nécessaire pour aider le yogi à déplacer son attention de la matière vers l'Esprit. »

    — Paramahansa Yogananda, God Talks With Arjuna: The Bhagavad Gita

    flower

    Apprenez d’autres techniques de méditation dans les Leçons de Paramahansa Yogananda à étudier à domicile

    Partagez ceci sur